Diagnostic et traitement

Diagnostic de la maladie parodontale et traitement de la parodontite

La parodontite

Les parodontites, également appelées déchaussements des dents, touchent 80% de la population adulte occidentale, ce qui en fait la maladie chronique la plus fréquente. A l’origine, la parodontite se caractérise par une infection de la gencive et de l’os qui entoure les dents.

L’infection entraîne une destruction des tissus parodontaux qui soutiennent les dents (gencive, cément et os de la mâchoire).

La parodontite

Les parodontites sont-elles héréditaires ?

Les patients qui souffrent d’une parodontite (déchaussement des dents) remarquent souvent qu’un de leurs parents a lui aussi perdu des dents relativement jeune.

L’hérédité a-t-elle une part de responsabilité dans l’apparition des parodontites ?
Les parodontites sont causées par l’infection de la gencive et de l’os qui soutient les dents. L’organisme peut réagir de différentes façons. Chez certaines personnes, une faible infection peut entraîner des dégâts importants, alors que d’autres personnes fortement infectées ne développent aucun symptôme.

Cette capacité de l’individu à se protéger ou au contraire à être très sensible aux problèmes parodontaux est en partie héréditaire. En effet des gènes de susceptibilité aux parodontites ont été identifiés, et cette susceptibilité peut être transmise des parents aux enfants.

Il semblerait également que les germes responsables de ces problèmes parodontaux puissent se transmettre d’un individu à l’autre par la salive.

Le traitement des parodontites

Les parodontites sont des infections des tissus parodontaux (gencives et os sous-jacent) qui soutiennent les dents. Le traitement repose sur le nettoyage et la désinfection.

La désinfection des tissus parodont aux repose conjointement sur :

  • L’utilisation à domicile de matériel spécifique permettant de nettoyer efficacement les dents dans les zones les plus difficiles d’accès;
  • Un traitement anti-infectieux sur prescription du praticien.: dans certains cas, l’utilisation d’antibiotiques doit être envisagée;
  • Un surfaçage effectué au cabinet afin de désinfecter et de nettoyer les zones situées sous vos gencives.

L’efficacité de ce traitement initial est évalué dans un délai de quelques semaines. Si l’infection persiste dans certaines zones, un second traitement, souvent chirurgical, pourra être proposé.

Top